La technique de la CLF

This movie requires Flash Player 9

La combustion en lit fluidisé (CLF) est une technique utilisée dans les centrales électriques depuis les années 1980. Des lits fluidisés mettent des combustibles solides en suspension, sur des jets d’air soufflés de bas en haut, pendant le processus de combustion. Le résultat obtenu est un mélange turbulent de gaz et de matières solides. Grâce à cette agitation, analogue à celle d’un fluide en ébullition, les réactions chimiques et le transfert de chaleur sont plus efficaces.

Outre sa capacité à supporter les variations des combustibles issus de la biomasse, la CLF produit moins d’émissions et forme moins de scories que les chaudières à grille classiques, qui auraient du mal à brûler efficacement les combustibles difficiles comme les copeaux de bois humides ou la litière de volaille. De plus, la chambre de combustion ne contient aucun organe mobile, ce qui simplifie la maintenance continue.

La chaudière à biomasse multi-combustible CLF500 présente un rendement thermique supérieur à 86 %, en fonctionnant à 75 % de son régime maximal continu avec des copeaux de bois humides (taux d’humidité : 49 %).

bhsl a réussi l’exploit de miniaturiser le concept des centrales électriques, pour produire jusqu’à 1 MW de chaleur dans une unité qui est suffisamment petite pour être installée à l’endroit où la biomasse est créée – la solution idéale pour l’industrie agricole et les applications productrices de déchets ayant d’importants besoins énergétiques.

Ces unités in situ fonctionnent avec divers types combustibles issus de la biomasse : copeaux de bois humides, litières de volaille, compost de champignonnière épuisé ou autres fumiers et boues. Nous vous invitons à consulter la rubrique des applications pour en savoir plus.

Télécharger la brochure

 
Consulter toutes les actualités